Ne pas dénigrer et ne pas trop en faire

Ce sont les maîtres mots à respecter pour bien parler de son « ex ». Mépriser son ancienne entreprise revient souvent à critiquer et dévaluer son propre travail. Cela vous catégorise comme un profil trop affectif et donc trop nuisible pour intégrer une nouvelle équipe. Même chose si vous parler de votre ancien patron comme le Messi du patronat et que vos missions étaient absolument parfaites pour vous : arriverai-vous à vous adapter à votre nouveau job et une nouvelle équipe ? Le recruteur doutera sûrement autant que vous…

Dire la vérité

Un mensonge peut très vite se retourner contre vous, les prises de références se faisant de plus en plus auprès de vos anciens employeurs. Dites la vérité, rien que la vérité. Vous avez été licencié ? Assumez à 100% ! Au lieu de vous acharnez à prouver que vous avez raison, démontrez que cette expérience vous a été utile, que vous avez grandi grâce à elle. 

Être transparent et positif en toute circonstance, rappelez-vous que tout est acceptable si cela est bien expliqué. 

Soyez précis et concis

Être trop vague vis à vis de pourquoi vous avez quitter votre ancien emploi est souvent frustrant et trop léger pour le recruteur : « Je n’étais plus en accord avec la direction » sous-entend trop ou pas assez de choses. L’impression que vous lui cachez quelque chose se fera ressentir. 

Ne soyez pas non plus dans la démonstration et ne vous éternisez pas sur le sujet, le recruteur sera bien plus réceptif si vous lui montrez que vous êtes tourné vers l’avenir. 

Bien parler de vos anciennes missions

Vous étiez peut-être passionné, indifférent ou démotivé par vos ancienne missions. Dans tous les cas, il va falloir les aborder :

  • commencez par exposer quelques points positifs ;
  • ensuite, abordez les points négatifs qui ne seront pas repris, vous le savez, dans le poste proposé par le recruteur.

 

L'agence d'emploi locale Fidérim, vous accompagne dans vos recherches d'emploi sur AnnecyAlbertville et Chambéry

Autres actualités