En novembre dernier le gouvernement avait mise en place un revenu exceptionnel pour les travailleurs précaires : l’objectif est d’assurer un revenu minimum pour les salariés les plus touchés par la crise, afin de recharger leurs droits à l’allocation chômage.

Prévu initialement du mois de novembre 2020 jusqu’au mois de février 2021, l’aide vient d’être reconduite jusqu’au mois de mai. La ministre du Travail, Elisabeth Borne, a annoncé ce lundi 15 février qu'elle souhaitait "que cette aide soit prolongée jusqu'à l'été pour protéger les travailleurs précaires ».

Plus de 400 000 personnes bénéficient déjà de cette aide s'élevant à 900 euros par mois. Pour la percevoir, il faut avoir travaillé "plus de 60% du temps en 2019", précise la ministre, soit au moins 138 jours en CDD ou en intérim au cours de l'année 2019.

Pour être éligible à cette aide financière promise par l’État, d’autres critères sont à cocher :     

  • résider sur le territoire national ;    
  • être inscrit comme demandeur d'emploi au cours d'un ou de plusieurs mois compris entre novembre 2020 et février 2021 inclus ;    
  • avoir cumulé les contrats courts et travaillé au moins 60 % du temps en 2019 (au moins 138 jours) et n'avoir pu travailler suffisamment en 2020 pour recharger ses droits du fait de la crise ;    
  • se situer en dessous d'un niveau de ressources de 900 € par mois.

Automatiquement versée par Pôle Emploi, cette aide doit notamment bénéficier aux saisonniers et aux salariés de l'événementiel, du tourisme et de la restauration. Des premiers versements ont déjà été effectués le 5 février pour couvrir les mois de novembre et décembre. La prime de février sera versée courant fin mars. Le versement du mois de mai sera, quant à lui, effectué en juin.

Fidérim Rhône-Alpes c'est un réseau de cinq agences d’emploi présentent sur les deux Savoies, à Annecy, Chambéry et Albertville.

Autres actualités